Le processus scriptural nothombien : une identité hybride

Eolia Verstichel-Boulanger

Résumé


Cet article vise à montrer les raisons pour lesquelles l’œuvre d’Amélie Nothomb échappe à la classification. L’œuvre d’Amélie Nothomb ne correspond pas à l’expérience esthétique antérieure car sa production littéraire montre une évolution de celle-ci par le croisement de plusieurs concepts et de plusieurs registres. Son œuvre n’est donc que mutation et hybridation tant dans sa forme que dans son contenu. De plus, sa production littéraire remodèle des concepts comme celui de la transfictionnalité, ce qui crée des caractéristiques et une identité qui sont propres à Amélie Nothomb.

Mots-clés


Nothomb ; transfictionnalité ; récriture ; intertextualité

Texte intégral : PDF

DOI: 10.7203/HYBRIDA.2.20637

Références


Castro, C. (2003). Dans les petits papiers d’Amélie Nothomb. Marie Claire, p. 70.

Constant, I. (2003).  Construction hypertextuelle: Attentat d’Amélie Nothomb in The French Review, 76(5), 933-940. https://www.jstor.org/stable/3133231

Creuz, S. (6 septembre 1994). Quand la littérature fait long feu. L’écho, p. 13

Doubrovsky, S. (1977). Fils. Éditions Galillée.

Genette, G. (1982). Palimpsestes. Éditions du Seuil.

Gignoux, A. C. (2006). De l’intertextualité à la récriture. Cahiers de Narratologie, 13, 1-8. https://doi.org/10.4000/narratologie.329

Grall, C. (2007). Littérature, représentation, fiction (pp. 247-266). Honoré Champion.

Hugo, V. (1967). Notre-Dame de Paris. Garnier-Flammarion.

Hugueny-Léger, E. (2015). Naissance et mort de l’auteur : les investigations d’Amélie Nothomb. Itinéraires, 2014/3. https://doi.org/10.4000/itineraires.2571

Jauss, H. R. (1978). Pour une esthétique de la réception. Gallimard.

Jauss, H. R. (1988). Pour une herméneutique littéraire. Gallimard.

Lejeune, Ph. (1996). Le pacte autobiographique. Éditions du Seuil.

Journo, N. (1997). Portrait quasi modeste. Libération. https://www.liberation.fr/livres/1997/10/
09/quasi-modeste_219014/

Nothomb, A. (1992). Hygiène de l’assassin. Albin Michel.

Nothomb, A. (1995). Les Catilinaires. Albin Michel.

Nothomb, A. (1997). Attentat. Albin Michel.

Nothomb, A. (1996). Péplum. Albin Michel.

Nothomb, A. (1997). Attentat. Albin Michel.

Nothomb, A. (1998). Mercure. Albin Michel.

Nothomb, A. (2001). Cosmétique de l’ennemi. Albin Michel.

Nothomb, A. (2002). Robert des noms propres. Albin Michel.

Nothomb, A. (2003). Antéchrista. Albin Michel.

Nothomb, A. (2006). Journal d’hirondelle. Albin Michel.

Nothomb, A. (2008). Le fait du prince. Albin Michel.

Nothomb, A. (2012). Barbe bleue. Albin Michel.

Nothomb, A. (2017). Frappe-toi le cœur. Albin Michel.

Nothomb, A. (2018). Les prénoms épicènes. Albin Michel.

Nothomb, A. (Paris, 2 juillet 2018). Lettre inédite d’Amélie Nothomb à Eolia Verstichel.

Nothomb, A. (2019). Soif. Albin Michel.

Nothomb, A. (2020). Les aérostats. Albin Michel.

Renouvier, Ch. (1876). Uchronie, Esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu’il n’a pas été, tel qu’il aurait pu être. Paris.

Saint-Gelais, R. (2011). Fictions transfuges. La transfictionnalité et ses enjeux. Éditions du Seuil.

Zumkir, M. (2002). Un prénom pour la vie. Le carnet et les instants, 124. https://le-carnet-et-les-instants.net/archives/nothomb-robert-des-noms-propres/


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.