Traversées féminines de l’Atlantique noir, dans des œuvres de Fabienne Kanor et de Léonora Miano


Résumé


Fabienne Kanor et Léonora Miano, auteures afro-descendantes d’expression française, explorent dans leurs œuvres l’Atlantique noir (Gilroy, 1993). Celui-ci dépasse les frontières traditionnellement établies, puisque s’y produisent de nombreuses circulations et que les identités et les cultures qui s’y déploient se définissent par l’hybridité ; aussi, on peut s’interroger sur les capacités émancipatrices que cet espace propose pour les catégories de races et de genres. C’est ce que cet article se propose d’étudier, à travers une étude littéraire portant sur un corpus constitué d’un recueil de textes pour la scène, Red in blue trilogie (Miano, 2015) et d’un roman, Humus (Kanor, 2006). Ceux-ci re-localisent les discours historiques sur l’esclavage, notamment en les ancrant dans les récits des vécus et des expériences intimes de personnages féminins, participant de ce fait du projet de « contre-culture de la modernité » qu’est celui de l’Atlantique noir.


Mots-clés


Atlantique noir; déportation transatlantique; personnages féminins; résistance; hybridité

Texte intégral :

PDF

Références


  • Aurélia, D. (2012). Voix du Sud : étude de trois autobiographies de femmes esclaves. Transatlan­tica, 2. http://journals.openedition.org/transatlantica/6229

  • Bhabha, H. & Rutherford, J. (2006). Le tiers-espace. Multitudes, 26(3), 95-107. https://www.cairn.info/revue-multitudes-2006-3-page-95.htm

  • Bhabha, Homi K. (2007 [1994]). Les lieux de la culture : Une théorie postcoloniale (Traduction de Bouillot, Françoise). Payot.

  • Boukari-Yabara, A. (2014). Africa unite ! Une histoire du panafricanisme. La Découverte.

  • Burnautzki, S. (2018). Transferts de pratiques militantes et circulations littéraires des critiques black feminist, dans le contexte francophone in G. Bridet, V. Brinker, S. Burnautzki, & X. Garnier (éds.). Dynamiques actuelles des littératures africaines. Panafricanisme, cosmopolitisme, afropolitanisme (pp. 75-91). Karthala.

  • Cellier, M. (2018). (Re)cartographies poétiques et imaginaire diasporique : une lecture de l’Atlantique noir à partir d’un Arc-en-ciel pour l’Occident chrétien, Changó el gran putas et The Salt Roads. Études littéraires africaines, 45, 179–197. https://doi.org/10.7202/1051622ar

  • Chalaye, S. (2020). Race et théâtre. Un impensé politique. Acte Sud-Papier (coll. Apprendre).

  • Chollet, M. (2018). Sorcières. La puissance invaincue des femmes. La Découverte (coll. Zones).

  • Cixous, H. (2010 [1975]). Le rire de la Méduse in Le Rire de la Méduse et autres ironies. Galilée.

  • Connell, R. & Messerschmidt, J. (2015). Faut-il repenser le concept de masculinité hégémonique ?  : Traduction coordonnée par Élodie Béthoux et Caroline Vincensini. Terrains & travaux, 27(2), 151-192. https://doi.org/10.3917/tt.027.0151

  • Connell, R. (2014). Masculinités : enjeux sociaux de l’hégémonie (Traduction de Richard, Claire et al.). Amsterdam.

  • Crenshaw, K. (2005). Cartographies des marges intersectionnalité, politique de l’identité et violences contre les femmes de couleur. Cahiers du Genre, 39(2), 51-82. https://doi.org/10.3917/cdge.039.0051

  • Diop, C. A. (1979 [1954]). Nations nègres et cultures. Présence Africaine.

  • Dorlin, E. (2005). De l’usage épistémologique et politique des catégories de « sexe » et de « race » dans les études sur le genre. Cahiers du Genre, 39(2), 83-105. https://doi.org/10.3917/cdge.039.0083

  • Dorlin, E. (2009 [2006]). La matrice de la race. Généalogie sexuelle et coloniale de la Nation française. La Découverte (coll. Poche).

  • Dorlin, E. (2017). Se défendre : une philosophie de la violence. La Découverte (coll. Zones).

  • Etoke, N. (2010). Melancholia Africana. Éditions du Cygne (coll. Mémoires Du Sud).

  • Herbeck, J. K. (2013). Entretien Avec Fabienne Kanor. The French Review, 5(86), 964-976. https://core.ac.uk/download/pdf/61745440.pdf

  • hooks, b. (2008 [1984]). Sororité : la solidarité politique entre les femmes, in Black feminism, Anthologie du féminisme africain-américain, 1975- 2000. L’Harmattan, (coll. Bibliothèque du féminisme). https://infokiosques.net/lire.php?id_article=1161

  • hooks, b. (Traduction de Potot, O.) (2015 [1982]). Ne suis-je pas une femme ? : Femmes noires et féminisme. Cambourakis (coll. Sorcières).

  • Gilroy, P. (2010). L’Atlantique noir. Modernité et double conscience. Amsterdam.

  • Gontard, M. (1981). La violence du texte. Étude sur la littérature marocaine d’expression française. L’Harmattan.

  • Kanor, F. (2006). Humus. Gallimard (coll. Continents noirs).

  • Martin, G. (2017). Chronique linguistique : comment définir le terme identitaire queer ? Le Collectif. Québec [consulté le 25/09/2019]. http://www.lecollectif.ca/chronique-linguistique-definir-terme-identitaire-queer/

  • Miano, L. (2012). Habiter la frontière. L’Arche (coll. Tête à tête).

  • Miano, L. (2015). Red in blue trilogie. L’Arche (coll. Scène Ouverte).

  • Miano, L. (2016). L’impératif transgressif. L’Arche, (coll. Tête à tête).

  • Miano, L. (2018). Fascicule du spectacle Révélation. Paris : La Colline, Théâtre National. https://www.colline.fr/spectacles/revelation-red-blue-trilogie

  • Plana, M. (2017). Pour une approche queer de la littérature et des arts. ElFe XX-XXI Études de littératures de langue française du XXe et XXIe siècle. A la lumière des études de genre, 6, 113–138. Paris, Classiques Garnier.

  • Triay, P. (24/01/2014). Fabienne Kanor : “Faire l’aventure“, l’odyssée de l’exil. Outre-mer 1e. Con­sulté le 26/09/2019 https://la1ere.francetvinfo.fr/2014/01/24/fabienne-kanor-faire-l-aventure-l-odyssee-de-l-exil-104443.html


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.



Creative Commons License
Les textes de la revue sont, sauf indication contraire, publiés sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License